L’alphabet militaire : Tout ce qu'il faut savoir

juin 03, 2020 5 minutes de lecture

L’alphabet militaire : Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi l'utiliser ?

L’alphabet militaire qu’est-ce que c’est ?

Si vous avez déjà regardé un film, un documentaire ou une série sur le domaine militaire, vous avez déjà entendu parler des fameux Alpha, Charlie ou encore Foxtrot. Ils sont également présents dans certains jeux de guerres comme Call of Duty ou encore Battlefield.

Mais à quoi correspondent-ils ? A moins que vous soyez soldat ou que vous vous soyez déjà renseigné sur ce que cela signifie, ces noms ne vous disent rien.

alphabet militaire de l'otan

Ces noms correspondent à un langage employé par les militaires pour améliorer leurs communications. Très souvent, cela a pour but de les faciliter et de les rendre plus fluide. On peut le comparer à une sorte d’argot militaire. Les forces armées de tous les pays du monde en utilisent un pour être plus efficaces lors de leurs interventions.

 

Pourquoi utiliser l’alphabet militaire ?

Comme expliqué précédemment, l’alphabet militaire a pour objectif d’améliorer la communication entre des équipes. En effet, les armées ont besoin de délivrer et recevoir un message clair et parfaitement compréhensible.

Pour des civils, une erreur entraine des désagréments amenant parfois l’expédition d’un colis à la mauvaise adresse. Sur le terrain, il n’est pas question de demander plusieurs fois l’information pour être sûr qu’on l’a comprise. Le temps est compté pour un soldat et ce genre d’erreur peut être fatal.

communication militaire

Les hommes et femmes évoluent parfois dans des conditions dégradées, qui empêchent une communication parfaite. Les bruits parasites, les interférences et l’éloignement impactent le message qui est délivré. Le message délivré peut ne pas être totalement compréhensible. Certaines lettres peuvent être confondues entre elles. Pour nous français, il s’agit surtout des lettres « b » et « p » par exemple. C’est pour cette raison que l’alphabet militaire intervient. Le langage est connu de tous et la communication est alors parfaite.

Mais d’autres sons peuvent être confondus entre eux. Cela concerne par exemple le « d » avec le « t » ou le « m » avec le « n ». En remplaçant les lettres par des noms, il est impossible de se tromper. Ainsi, la lettre « a » sera identifiée par le nom « Anatole ». D’ailleurs plusieurs mots du code sont parfois combinés afin de former un autre mot.

Par exemple le nom « chat » pourrait se transmettre de la façon suivante : « Célestine – Henri – Anatole – Thérèse ». Évidemment tous ces noms font référence à des prénoms et il peut sembler être plus compliqué de dire cela pour simplement signifier le mot chat. Mais sur le terrain, le besoin est tout autre.

Pour rappel, les 3 principes de base pour délivrer un bon message militaire sont les suivants :

  • Exactitude : les messages peu clairs et non précis ne doivent pas être délivrés. En tant que militaire vous devez délivrer avec exactitude le message que vous souhaitez. Petit conseil, limitez vous aux éléments les plus essentiels si vous n’êtes pas sûr de tout.
  • Concision : l’information ne doit pas être trop longue au risque que l’interlocuteur ne comprenne pas correctement tout. Préférez plusieurs messages brefs qu’un seul message long. De manière générale, le message ne doit pas dépasser les 30 secondes.
  • Clarté : en délivrant la phrase, le militaire doit parler de manière claire. Evitez donc de parler dans votre barbe ou loin du moyen de communication à votre disposition.

 

L’histoire de l’alphabet militaire

Le premier alphabet phonétique reconnu a été adopté en 1927. Mais le premier alphabet militaire est quant à lui apparu avant la Seconde Guerre mondiale.

En 1941, dans le but de normaliser toutes les communications entre ses différentes armées, les Etats-Unis adoptent l’alphabet radiotéléphonique appelé Joint Army/Navy.

De nombreux autres pays adoptent alors leur propre version, afin de respecter les particularités de chaque alphabet. Par exemple en italien, il n’existe que 21 lettres. Les 5 autres lettres non existantes sont présentes uniquement dans des mots d’origine étrangère. Il semble donc logique que l’alphabet militaire italien contienne 21 lettres. La Royal Air Force de l’armée britannique utilise quant à elle un alphabet très semblable à celui créé par les américains.

Ce système créé par les Etats-Unis sera renommé plus tard Able Baker. En 1943, les armées américaines, britanniques et australiennes adoptent cet alphabet afin de rationaliser la communication entre les nations alliées.

 

Les alphabets militaires existants

Toutes les nations armées possèdent un alphabet unique pour leurs communications. En effet les mots et éléments langagiers varient d’une langue à une autre. De plus, ces types d’alphabet ne se limitent pas aux armées puisque certains secteurs les utilisent également, comme l’aviation.

 

L’alphabet militaire français

En France, c’est l’alphabet phonétique français qui est utilisé. Il faut noter que celui-ci n’est pas utilisé par les forces de police ou de gendarmerie. Il contient donc 26 lettres et autant de noms.

L’alphabet militaire français

A

Anatole

B

Berthe

C

Célestine

D

Désiré

E

Eugène

F

François

G

Gaston

H

Henri

I

Irma

J

Joseph

K

Kléber

L

Louis

M

Marcel

N

Nicolas

O

Oscar

P

Pierre

Q

Quintal

R

Raoul

S

Suzanne

T

Thérèse

U

Ursule

V

Victor

W

William

X

Xavier

Y

Yvonne

Z

Zoé

 

L’alphabet militaire de l’OTAN

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord a pour objectif d’assurer une sécurité collective aux habitants et pays signataires.

pays membre de l'OTAN

Après des études poussées et de centaine de milliers d’essais, les techniciens de 31 nations ont adopté un code dans les années 1950. Il a été mis en application depuis le 1er mars 1956. L’aviation civile internationale avait fait enregistrer la prononciation correcte des mots sur un disque. Une table d’épellation officielle a été réalisé avec les accords de Genève datant de 1959.

Lettre Code Prononciation
A alpha alphâ
B bravo brâvo
C charlie charli
D delta dèlta
E echo ékô
F foxtrot foxtrotte
G golf golf
H hotel hôtel
I india inedia
J juliett djouliette
K kilo kilô
L lima lima
M mike maïke
N november novembeure
O oscar oskar
P papa papâ
Q quebec kèbèc
R romeo roméô
S sierra siéra
T tango tangô
U uniform younifomm
V victor viktâ
W whisky ouiski
X x-ray èksrèï
Y yankee yangki
Z zulu zoulou

 

L’alphabet militaire de l’OTAN contient également un code pour les chiffres:

0

Zero

1

One

2

Two

3

Three (‘tree’)

4

Four (‘fower’)

5

Five (‘fife’)

6

Six

7

Seven

8

Eight

9

Nine (‘Niner’)

10

Decimal

100

Hundred

1000

Thousand

 

Les codes three et four se prononcent respectivement ‘tree’ et ‘fower’ afin d’éviter d’éventuelles confusions, notamment avec le mot « four » en français.

Le code five se prononce ‘fife’ pour éviter la confusion avec le mot « fire », qui signifier feu en anglais et marquer la présence d’un potentiel incendie.

Le code nine se prononce ‘niner’ afin d’éviter de faire une confusion avec le mot allemand « nein », qui se prononce de la même manière que le chiffre 9.

 

Enfin, des variantes existent selon les secteurs. En aviation par exemple, le code delta est remplacé par « data », « dixie » ou encore « david ». C’est le cas à l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta qui évite la confusion avec l’indicatif d’appel de la compagnie aérienne Delta Air Lines.

Le code one est quant à lui parfois remplacé par le code « unit », ce qui signifie alors « unité ».

réduction lecteur blog militaire

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.