Gilet Tactique

Gilet tactique militaire : ce qu’il y a de mieux comme équipement !

Comme vous le savez, l’uniforme des forces de l’ordreen général, et l’uniforme militaireen particulier, est un ensemble complexe d’équipements. Il se doit d’être pratique tout en assurant une protection optimale à celui qui s’en revêtit. À cet effet, nombreux sont ceux qui optent pour les gilets tactiques militaires.

Chaque élément de l’uniforme possède une fonction précise et un objectif à remplir. Celui du gilet ou de la veste est des plus critiques. Les gilets tactiques militaires sont de nouveaux modèles qui ont révolutionné l’habillement militaire.

Dans cet article, nous nous intéressons en premier lieu à l’origine et à l’histoire de l’évolution des gilets tactiques. Par la suite, nous verrons les rôles qu’on lui a attribués, et ce qui les caractérise des autres versions similaires. Nous verrons également à quel usage il est dédié, et qui pourrait y avoir recours.

Origine et histoire des gilets tactiques militaires

La veste est connue pour être l’élément le plus important d’un uniforme digne de ce nom. Sa fonction principale est la protection. La partie supérieure du corps contenant les organes vitaux, la laisser exposée est un risque qu’on ne peut prendre.

Les armes à feu ainsi que les impacts à haute énergie peuvent être dangereux, voire mortels. C’est pour cette raison que la conception du haut des équipements a toujours été une priorité.

Les gilets pare-balles : l’origine des gilets tactiques militaires

Le principe des gilets tactiques militaires a pris naissance de celui des gilets pare-balles. Ces premiers ne sont que des versions améliorées de celui-ci.

Les gilets pare-balles

Qui dit gilet pare-balles, dit haut degré de résistance ! Par conséquent, vous vous attendez peut-être à ce que les premiers exemplaires soient conçus à partir des matériaux les plus robustes. En réalité, ce n’est pas le cas : ils étaient faits de plusieurs couches de soi ou de lin, et ils étaient utilisés à des buts de protection personnels.

L’efficacité de ces structures multicouches a initialement été découverte par un médecin, George Emory Goodfellow. Suite à un duel armé, alors qu’il examiné et pansé les blessures de l’un des participants, il s’est rendu compte qu’un mouchoir en soi avait amorti l’impact de la balle, et avait potentiellement sauvé la vie de la personne.

Depuis ce jour, l’usage de ce concept a été généralisé. Des blousons en soi ou en coton permettaient de protéger celui qui les portait contre les projectiles lents de l’époque. L’archiduc d’Autriche, François Ferdinand portait l’un des prototypes de ces gilets tactiques militaires le jour de son assassinat. Malheureusement pour lui, il n’a rien pu faire face à la balle .32 ACP de l’étudiant serbe.

D’ailleurs, les criminels se mettaient à utiliser cette même technique pour échapper aux forces de l’ordreaux États unis. Pour preuve, le FBI a dû augmenter la vitesse de ses munitions pour y faire face. 

Brewster Body Shield

Après ces deux incidents, et beaucoup d’autres, il était devenu évident que de meilleurs matériaux devaient être utilisés pour la fabrication des gilets pare-balles. Le « Brewster Body Shield » a donc vu le jour. C’était une veste en plastrons d’Acier, de Nickel et de Chrome. Certes, il était lourd et très peu pratique, mais il assurait une bien meilleure protection. Un atout nécessaire en vue du progrès que connaissent les armes à feu.

Les gilets de guerre : l’indispensable de l’uniforme

Des uniformes moins encombrants devaient être mis en place pour avoir des degrés de liberté plus importants et pouvoir le porter plus longtemps. À titre d’exemple, les soldats de l’infanterie avaient besoin de meilleurs équipements lors de la Seconde Guerre mondiale. 

Ceux de l’armée américaine ne possédaient pas de gilets compatibles, c’est pour cela qu’une société a développé une veste balistique en faisant des tests avec les Shrapnels Flak allemands pour leurs pilotes. Ce modèle était la référence de l’époque.

De leurs côtés, toujours durant la guerre de 36-45, les soldats de l’armée rouge possédaient des gilets en acier pour protéger leur infanterie. Ce type de protection était très utile au cours des batailles terrestres, notamment lors de la fameuse bataille de Stalingrad.

Ces ancêtres des gilets tactiques militaires s’appelaient les SN-42 :

  • Les initiaux signifient « Stalynoi Nagrudnik », soit buste en acier en Russe,
  • Tandis que le numéro 42 réfère à l’année de fabrication.

SN-42

Les Asiatiques ont également développé de telles technologies, mais les Japonais ne l’ont pas utilisé pour leur infanterie durant la guerre mondiale. En revanche, on fait part de l’usage des gilets pare-balles lors de l’intervention de la Corée du Sud durant la guerre du Viêt Nam. Cependant, leurs gilets en nylon et en fibres de verren’ont pas été assez efficaces face aux armes des troupes vietnamiennes.

Durant la même période, à l’autre bout du monde, les États-Unis développent l’American Body Armor. Ces gilets très connus étaient conçus à partir de plusieurs plaquettes d’acierpour protéger la police au cours de la guerre civile.

Bien qu’ils aient été très intéressants en temps de guerre, et qu’ils aient sauvé plusieurs vies, le développement des équipements était insuffisant. On devait toujours compromettre soit le poids du gilet, soit le degré de protection. Un problème que les nouvelles générations de gilets pare-balles, ainsi que les gilets tactiques militaires, ont vite résolu.

Les nouvelles générations de vestes militaires

Pour régler les soucis précédents, il était devenu indispensable de trouver des matériaux plus résistants tout en étant plus légers. Les deux méthodes les plus connues qui ont pallié à ce problème sont Kevlar et Twaron.

Ce premier a constaté que les pneus pouvaient arrêter certains projectiles en 1970. De cette observation, il a forgé le concept et a mis en place des gilets formés de plusieurs couches de ce nouveau produit. Il utilisait des fibres tissées et serrées de Kevlar dans les vestes. Le résultat était d’avoir une meilleure protection, tout en assurant le confort de celui qui le portait.

Le Gilet K15, fait de 15 couches de Kevlar et d’une plaque d’acier pour protéger le cœur, est un modèle qu’on voit toujours, et qui réduit le traumatisme sur les organes interneset sur le sternum. Second Chance était l’une des premières entreprises à utiliser le Kevlar, connus pour leur Body Armor Modèle Y.

Le design de ces gilets comportait toutefois des imperfections. Même si les projectiles à haute vitesse ne pénétraient pas, ils transféraient leur énergie au reste du corps. L’impact des fragments de grande taille causait des blessures internes qui pouvaient être mortelles. L’évolution de ces gilets a ultimement donné naissance à trois modèles très connus :

  • Le Ranger Body Armor est paru en 1994. Il était léger et doté d’un stop balle, donc on pouvait se mouvoir avec facilement sur le terrain.
  • Les US Rangersavaient recours à un modèle plus lourd le Personal Armor Systemdésigné spécialement pour les patrouilles de l’infanterie (le PASGT). L’inconvénient était une mauvaise couverture de certaines zones comme le cou et les épaules.
  • Le Multi-Threat Body Armor System, un modèle qui a remplacé le PASGT standard. Il pouvait capter les munitions de moins de 9 mm. Il comporte plusieurs compartiments où on pouvait ajouter des plaques pour protéger le corps (sur le dos, sur les bras, sur l’abdomen et le thorax). Ce modèle qui a vu le jour la fin des années 90 est le prototype des gilets tactiques militaires par excellence.

Ranger Body Armor

Les premiers gilets tactiques militaires

La première veste tactique militairetelle qu’on la connaît a été utilisée par le corps des Marines des États-Unis en 2006. Ce modèle a subi des tests vigoureux, et a surpassé l’ensemble des équipements qui existaient à l’époque.

En termes de protection, ce gilet tactique militaire possédait les meilleures performances, même avec des impacts à haute vélocité. Pour parvenir à ce résultat, il fallait ajouter des couches et des matériaux supplémentaires ce qui rendait la veste plus lourde. Néanmoins, les designers ont trouvé une solution innovante à ce problème récurrent : une meilleure répartition du poids. Cela réduisait considérablement la fatigue des éléments qui le portait.

Un meilleur système de fermeture rendait le retrait et le port du gilet beaucoup plus rapides. Les poches d’insertions latérales permettaient d’ajouter autant de plaques de protection que nécessaire. Celles-ci étaient souvent faites en céramique. Le design répartissait des poches et des espaces de rangement sur toute la superficie du gilet. Ainsi, on pouvait y disposer tout le nécessaire de la mission.

Deux ans plus tard, les premiers gilets tactiques militaires sont devenus populaires chez les Navy. Les forces maritimes américaines ont commandé plus de 28 000 exemplaires.

La 101e division aéroportée américaine était aussi l’une des premières divisions à utiliser les gilets de combat militaires. Ce sont aussi les premiers à avoir conçu un modèle pour les femmes, qui se plaignaient que certains articles n’étaient pas adaptés à leur morphologie.

En 2017, les gilets tactiques militaires ont été mis à jour. De nouvelles versions plus ergonomiqueset plus confortables sont attribuées aux soldats. Ces vestes portent le nom de Structure Modulaire Balistique.

 Structure Modulaire Balistique

Progressivement, elles ont remplacé les vestes pare-balles. Aujourd’hui, leur usage est beaucoup plus vaste, et s’étend à beaucoup d’autres domaines. Des modèles plus souples et plus adéquats pour la pratique quotidienne sont en vente.

Structure et design des gilets tactiques militaires

Les gilets tactiques militaires possèdent une configuration très particulière. Ils portent en leur sein des plaques de divers matériaux (céramique, acier, etc.). Elles forment le corps de la veste, et épousent le squelette au niveau des endroits les plus vulnérables. Les matériaux du tissusont choisis pour qu’il soit respirant et qu’il sèche rapidement. Ils disposent également d’un système de boucle au dos ou à l’avant pour sécuriser sa fermeture.

En plus d’avoir une fonction de protection, les gilets tactiques militaires ont un rôle de rangement. Ils disposent de plusieurs poches de tailles très différentes où vous pouvez mettre tout le nécessaire de votre mission, ainsi que des objets de tous les jours. L’accès y est facile et rapide, critère indispensable pour les missions importantes.

Il est possible d’y mettre des revolvers, grenades ou autres armes à feu, des munitions, des lampes torches, des magazines, des talkies-walkies, voire même votre téléphone. Vous pourrez garder vos papiers d’identité et les documents importants (permis de conduire, permis de chasse, identification du matériel, etc.). Enfin, il existe des poches externes pour ajouter des plaques supplémentaires afin de renforcer la protection à certains endroits.

Les couleurs habituellement choisies servent une fonction de camouflage. Les nuances de vert, de marron et de noir sont donc au premier plan. Toutefois, de nos jours, le design des gilets tactiques militaires n’est pas restreint comme c’était le cas avec le modèle classique. Les coupes, les couleurs ainsi que l’agencement des poches sont plus modernes, et varient énormément. Il n’y a qu’à comparer notre Gilet Tactique Yakeda « Argonaut » et notre Gilet Tactique Yakeda « Attila » pour le constater.

Qui porte les Gilets tactiques militaires ?

Les gilets tactiques militaires sont des pièces d’équipements très prisés, car leur usage est multiple. Pratiques, faciles à porter et très résistantes, ces vestes sont la pièce manquante à votre équipement.

Gilets tactiques militaires 

Popularisée à grande échelle dans le monde professionnel, elle fait partie intégrante de l’uniforme : 

  • Des sections de l’armée et des forces de l’ordre: marines, gendarmerie, etc.
  • De la police: l’unité SWAT en particulier se doit d’en procurer à ses membres. Mais ce ne sont pas les seuls, le BRI, RAID et GIGN également. Une étude dit que 30 à 50 % des policiers en portent aux États unis.
  • Du personnel de sécurité: particulièrement ceux qui sont exposés à de hauts risques comme les surveillants des unités pénitentiaires, mais aussi pour les unités douanières.
  • Des pompiers, ambulanciers et du personnel de secours.

Ces personnes ne sont pas les seuls à avoir besoin de gilets tactiques militaires ! On n’associe plus ces vestes strictement avec leur rôle capital de survie. Vous aussi vous pouvez vous en procurer pour toutes sortes d’activités. Ils sont particulièrement pratiques pour la chasse, pour la pêche, pour les sports de tirsvoire pour l’airsoft. Ceci dit, tous les amoureux du monde militairepeuvent en acheter !

On vous propose des modèles plus appropriés à l’usage particulier, et ayant un design unique en son genre, sur notre section dédiée aux gilets tactiques militaires. Avec leurs matériaux de qualité, et leurs nombreuses poches, vous pourrez tout garder à portée de main.